© David Vincent

© Atelier préIBA

UNE IBA POUR LE TERRITOIRE TRANSFRONTALIER FRANCO-LUXEMBOURGEOIS ?

Dès 2019, le Ministère de la Transition écologique et solidaire de la République française, le Ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire et le Ministère du Logement du Grand-Duché du Luxembourg,  l’Université du Luxembourg, le Luxembourg Center for Architecture (LUCA),  l’EPA Alzette-Belval et le GECT Alzette Belval se sont réunis dans l’idée d’envisager la mise en œuvre d’une IBA (Internationale Bauausstellung) sur le territoire transfrontalier d’Alzette Belval. De fait, le GECT s'est retrouvé à la croisée de deux réflexions nationales: d'une part l’État français avait engagé une réflexion sur l'avenir des écocités et envisageait l'IBA comme étant un processus adéquat pour poursuivre le développement qualitatif des territoires précédemment engagés (dans le dispositif écocité) et d'autre part le LUCA et le Master in Architecture de l'Université du Luxembourg étaient en discussion avec le gouvernement luxembourgeois pour envisager une IBA luxembourgeoise. De ces deux intentions, l'idée d'une mission de préfiguration d'IBA transfrontalière est née grâce à la mise en relation entamée via le GECT.

Pour Alzette Belval, ce processus, jouissant d'une renommée internationale certaine, représente un moyen supplémentaire et unique en vue d’engager « une stratégie de développement dans une dimension opérationnelle transfrontalière » qui intègre aussi bien des projets communs, notamment architecturaux et urbanistiques, que des projets situés de part et d’autre de la frontière menés sur la base d’objectifs clairs et d’une méthodologie souple.

Pensé comme un concept fédérateur axé sur une stratégie commune devant se concrétiser par la réalisation de projets durables, l’objectif recherché est de positionner le territoire Alzette Belval sur l’échiquier international en tant que modèle d’une région transfrontalière européenne au niveau du pilotage de projets et dans le domaine d’un aménagement partagé du sol.

Enfin,le projet d’une IBA s’intègre parfaitement dans les objectifs du GECT visant la construction d'une agglomération transfrontalière avec et pour l'ensemble de ses habitants. Aussi, la mission de préfiguration de l’IBA a pour objet de notamment définir comment les habitants actuels et futurs usagers peuvent être une des forces de décision de l’avenir de ce sol commun.